Vivre dans la Joimour :)


    "La joie de vivre que nous avons perdue, celle de notre enfance, vit encore à l'intérieur de nous, telle une source enfouie sous un tas de cailloux. Cette source de joie est permanente, même si nous n'en percevons que quelques jaillissements occasionnels. Lorsque nous nous mettons dans une certaine disposition d'esprit, ou lorsque nous progressons, une pierre se déplace, un jet de joie jaillit. La joie est en nous, elle nous est donnée, mais nous l'étouffons, nous en bouchons la source à mesure que nous accumulons au dessus d'elle les rochers qui proviennent de l’ego ou du mental. Tous le cheminements vers soi et vers les autres consistent à lever ces obstacles que nous avons nous mêmes édifiés pour retrouver la joie simple. Cette joie pure qui nous est naturellement donnée."

    Frédéric LENOIR, La puissance de la joie

    Pourquoi sommes nous tous si sérieux ?

    Quand cette question est venue dans mon esprit, j'ai eu le pressentiment que le premier changement ne pouvait commencer que de l'intérieur : j'ai ainsi décidé d'arrêter de me prendre moi-même tant au sérieux.

    A partir de là, tout a changé. Comme un grand soulagement... Ouf ! je me libère enfin de tout ce poids sur mes épaules. Un poids que je m'étais infligé à moi même pendant toutes ces années. La peur de ne pas être à la hauteur, le besoin de reconnaissance, la comparaison constante avec autrui, l'envie d'être plus ceci, d'être moins cela.... Un grand sentiment d'acceptation a remplacé tout ça, et une phrase m'est venue à l'esprit : "je suis telle que je suis, et c'est très bien comme ça... ». Attention! ce n'est pas de l'auto-satisfaction venant renforcer mon orgueil. Car la suite de cette phrase est bel et bien : "... chaque personne est telle qu'elle est, et c'est très bien comme ça."

    J'ai alors pu réaliser que lorsqu'on arrive à laisser tomber les jugements sur soi même, les critiques, les comparaisons, les dévalorisations - qui sont d'ailleurs la majorité des pensées qui traversent notre esprit à longueur de journée - alors comme par magie les critiques et les jugements sur les autres personnes s'estompent instantanément ! Tous ces jugements que l’on porte sur les autres ne sont en fait que le reflet de notre immense auto-critique personnelle. Plus on est indulgent envers soi-même plus on le devient envers les autres.

    Et le jour où nous sommes enfin en paix avec qui nous sommes, alors nous arrivons à voir la personne en face de façon objective, dans son intégralité, et non plus déformée par les filtres de nos jugements de valeur. Chaque personne nous paraît alors parfaite telle qu'elle est.

    Nous arrivons alors dans la voie de l’Amour. Quelle belle expérience de ne ressentir plus que de l’amour envers chaque être humain ! Peu importe son histoire, ses goûts, ses croyances, ses valeurs...

    Au moment où j’ai arrêté de me prendre au sérieux, où j’ai réussi à rire de moi-même, de mes erreurs, de mes réactions, au moment où j’ai réussi à m’amuser comme une enfant, sans ressentir de honte ni penser au « qu’on dira t’on », à oser rire et chanter, crier et pleurer, et surtout au moment où j’ai réalisé que mes soucis et mes petits problèmes quotidiens peuvent aussi être abordés dans la joie, alors je me suis simplement connectée à ma nature profonde.

    Cette nature profonde universelle qui nous relie les uns aux autres : je l’appelle la Joimour.


    78 vues