Le cycle féminin


    Sans trop savoir comment ni pourquoi, chaque femme est influencée par les fluctuations énergétiques, émotionnelles, physiques, psychologiques et spirituelles liées à son cycle menstruel.

    Il y a bien longtemps, lorsque l'Être Humain vivait encore en phase avec la nature et que son rythme de vie dépendait des saisons et de la lumière du soleil, les cycles de toutes les femmes évoluaient ensemble. Et, le plus beau et le plus magique, c'est que ces cycles étaient liés à celui de la lune.

    Dans les anciennes civilisations orientales, l'énergie féminine est depuis toujours représentée par notre belle lune nacrée. En ces temps, les femmes ne considéraient pas leurs menstruations comme "sales" ou "honteuses", mais au contraire comme leur aspect le plus sacré. Ce cycle menstruel-lunaire d'environ 28 jours est la manifestation la plus évidente du lien étroit entre la Femme et la Nature.

    Même si aujourd'hui cette cohésion est moins visible, moins sensible, car le monde moderne a progressivement "déconnecté" les femmes de leur astre de cœur (lumière artificielle, hormones en pilule, peu de contact avec la nature) le lien reste indéniable.

    La pratique du yoga nous invite à déployer notre féminin sacré, appelée Shakti, pour retrouver ce lien femme-lune et apprendre à évoluer à travers les différentes énergies lunaires qui se divisent en 4 phases principales.

    Première phase : nouvelle lune / écoulement du flux menstruel

    Période de repos et d'intériorisation. Un cycle s'achève, un autre éclot. Le corps se nettoie, se purifie, et pour se faire il a besoin de repos. Installez vous dans votre cocon et restez-y au chaud quelques jours. Soyez prête à annuler quelques rendez vous, dans l'idéal posez même quelques jours de congé. N'initiez rien qui demande beaucoup d'efforts physiques. Favorisez l'introspection et la méditation, profitez d'un peu de solitude.

    Pratique : seulement des pranayamas très doux comme la respiration alternée. Pas de rétentions, pas de bandhas, laissé s'évacuer apana (énergie descendante). Le Yin yoga est idéal, pratiquez intuitivement vous saurez probablement ce qui vous fait du bien. Surtout des flexions vers l'avant et des postures qui soulagent les douleurs des règles et favorisent l'écoulement du flux menstruel (upavista konasana). Pas de postures inversées, peu de flexions vers l'arrière.

    Deuxième phase : lune croissance / pré-ovulation

    La renaissance. Vous êtes pleine d'une énergie nouvelle, sortez, ouvrez-vous au monde. Vous êtes plus sûre de vous même, vos émotions sont plus stables et vos capacités d'analyse et de concentration très hautes. C'est le moment de concrétiser des projets et de passer à l'action.

    Pratique : Les pranayamas avec les bandhas et les rétentions à volonté. Yoga dynamique, les salutations au soleil, les guerriers, c'est le moment de pousser un peu plus loin la pratique et d'essayer des postures plus difficiles.

    Troisième phase : pleine lune / ovulation

    L'apogée du cycle. La shakti (énergie féminine) est à son maximum, vous êtes rayonnante. C'est une période très stimulante, mais souvent même trop. Vous ne savez pas quoi faire de toute cette énergie et vous avez tendance à être beaucoup trop agitée, autant mentalement que physiquement. C'est pourquoi il est important pendant cette période de se recentrer. Si vous arrivez à canaliser cette énergie - notamment grâce au souffle et à la méditation - les conditions seront idéales pour vous faire connaître de vrais moment de félicité. Pendant cette phase, c'est comme si la lune élevait la Femme vers elle pour l'inonder de son souffle de vie, de fécondité et de féminité.

    Pratique : Les pranayamas puissants (bhastrika, kapalabhati...). Les bandhas peuvent aussi être pratiquer dans les postures. La salutation à la lune pour se recentrer. Fermer les yeux pendant la pratique, insistez sur le ujjay (respiration glotique). Les équilibres pour concentrer l'attention et surtout les postures inversées (sirsasana).

    Quatrième phase : lune décroissante / pré-menstruations

    L'énergie diminue. Vous devenez plus sensible, plus vulnérable. Comme vous êtes à fleur de peau, tout prend des proportions gigantesques. N'oubliez pas qu'emportée par ces haut-et-bas émotionnels, vous accordez beaucoup d'importance à certaines choses qui dans une autre phase ne vous aurez probablement pas autant affectée. Acceptez cet état : votre intuition se développe, apprenez à l'écouter. C'est aussi le moment pour laissez parler votre créativité. Préparez votre corps pour le grand nettoyage du prochain cycle : un jeûne est idéal, ou au moins manger léger et boire beaucoup.

    Pratique : Les pranayamas deviennent peut être plus difficiles, soyez à l'écoute, ne forcez pas. Votre corps est en recherche d'espace, les torsions vertébrales pour détoxifier et surtout les ouvertures du bassin (ananda balasana).

    Pour finir, il est important de comprendre que chaque phase est nécessaire : l'une n'est pas meilleure que l'autre. De la même manière que la nature se renouvelle perpétuellement à travers les quatre saisons, la Femme a besoin de ces quatre phases pour générer la vie. Que serait la nature dans un été perpétuel ? Simplement brûlée et morte. L'hiver et l'automne sont indispensables au maintien de la vie.

    Faites donc de ce cycle menstruel votre force. Au lieu de le nier et le combattre, créez une alliance avec votre féminin sacré. Accueillez chaque phase et laissez-les successivement mettre en lumière les différentes facettes de votre féminité.

    Je vous invite à changer votre regard sur votre propre corps. Émerveillez-vous de ce renouvellement perpétuel, chaque mois, observez ces changements internes avec les yeux d'une enfant devant un tour de magie. Car ces phénomènes sont bel et bien magiques : ils sont créateurs de vie.

    Pour accompagner cette article, quoi de plus approprié qu'une vidéo de la salutation à la lune... (je vous l'avez promise, la voilà enfin!)

    Pour les hommes...

    Ne pensez pas que ces fluctuations de vous concernent pas ! Chaque homme à sa part d'énergie féminine et a souvent tendance à l'oublier, voire la refouler. Or, en prendre conscience d'abord puis essayer de la développer vous permettra de devenir un être entier, complet. Elle permettra de déployer vos caractéristiques féminines : intuition, ressenti, intériorisation, sensibilité...

    C'est important de comprendre que Shiva (énergie masculine) n'existe pas sans Shakti (énergie féminine).

    Le Yang ne sera jamais complet sans le Yin.

    Alors, vous pouvez vous aussi profiter de la période de la pleine lune pour ressentir cette Shakti en vous.


    141 vues