Les bandhas


    Le terme sanskrit "bandha" signifie "verrou" en français. Ces verrous sont au nombre de trois et servent à enfermer l'énergie vitale en nous pour qu'elle ne s'échappe pas vers l'extérieur et qu'elle puisse se diriger vers le canal énergétique principal, appelé sushumna nadi.

    Mula bandha est le verrou racine. Il consiste à contracter les muscles du périnée pour empêcher l'énergie descendante apana de s'évacuer vers le bas. C'est par ce bandha que peut se déclencher l'éveille de la kundalini. Au début, cette contraction du périnée peut paraître difficile à trouver et surtout à maintenir, mais ne vous découragez pas, partez à l'exploration de votre corps et des différents muscles de cette zone (sphincter anal, cavité pelvienne...) et peu à peu vous arriverez à les différencier et chaque jour, avec de l'entrainement, vous pourrez contracter un peu plus longtemps les muscles du périnée. C'est ça aussi le yoga, une belle exploration de son corps et un peu plus de conscience de ce qui se passe à l'intérieur !

    Uddyana bandha est le verrou abdominal. Il consiste à contracter les muscles abdominaux autour du nombril pour remonter la région de l'estomac vers le haut. C'est par ce bandha que l'énergie est canalisée vers sushumna nadi (canal principal).

    Jalandhara bandha est le verrou de la gorge. Il consiste à rentrer le menton dans le petit creux entre les clavicules pour empêcher l'énergie ascendante prana de s'évacuer vers le haut. Ce bandha ne demandant pas d'effort musculaire important peut être pratiquer seul dans toutes les assanas (posures) ou tous les pranayamas (exercices de respiration) notamment à la fin des expirations et pendant les kumbakas (rétentions). En associant ce verrou à mula bandha (périné), apana (énergie descendante) et prana (énergie ascendante) se rencontrent alors et peuvent se réunir : la création de se puissant courant énergétique ne peut être décrit par des mots...

    L'ensemble de ces trois bandhas forme maha bandha : le "grand verrou".

    Pour pratiquer on peut s'asseoir en posture assise confortable la colonne bien étirée et le corps détendu.

    Commencez quelques respirations en ujjayi (respiration glottique) profondes et lentes.

    Puis quand vous voulez, à la fin d'une profonde inspiration, bloquez le souffle pour une rétention à poumons pleins, et contracter d'abord mula bandha (périnée), puis uddyana bandha (abdominaux) et enfin jalandhara bandha (gorge).

    Restez quelques secondes en rétention avec ce maha bandha.

    Déverrouillez ensuite jalandhara bhanda (gorge) doucement, puis uddyana bhanda (abdominaux) et commencez à expirez lentement toujours en ujjayi.

    Essayez de ne relâcher mula bhanda (périnée) uniquement une fois l'expiration terminée.

    Recommencez autant de cycles que vous le souhaitez...

    Cette pratique des bandhas est très avancée et demande de l'entrainement. Mais elle est tellement puissante et bénéfique que, pour ceux qui le veulent, je vous proposerai régulièrement de l'associer à différents pranayamas et même à quelques assanas !

    C'est la magie du yoga, si on le désire on peut toujours aller plus loin dans la pratique et éveiller encore un peu plus son énergie vitale...

    A très vite sur les tapis !

    Om shanti


    91 vues