Dhyana, la Reine Méditation


    Seulement quelques minutes par jour, accepter de ne rien faire. Assis, immobile, silencieux...

    Je tourne mon regard vers l'intérieur.

    Je me place en tant que témoin bienveillant.

    Et simplement j'observe.

    J'écoute tous les sons intérieurs et extérieurs, je les accepte.

    Puis je commence à prendre conscience de l'activité de mon mental.

    Sans préjugé, sans à priori, sans interprétation, sans attente non plus.

    Sans rechercher un état particulier, sans en refouler un autre.

    J'accepte les pensées négatives, la douleur, la fatigue, je ne leur porte pas de jugement de valeur.

    Et surtout, je ne fais pas intervenir le passé, je m'installe dans le moment présent.

    C'est l'ondulation perpétuelle de ma respiration qui me ramène continuellement dans le moment présent.

    Mes pensées n'ont pas disparues, simplement je les laisses aller et venir sans m'y impliquer ni me laisser emporter par elles. Elles ne m'appartiennent plus, ou plutôt je ne leur appartiens plus.

    Mes pensées sont comme des nuages qui défilent dans mon ciel intérieur. Je les regarde simplement passer puis disparaître... Parfois le ciel est gris et dense, mais je ne m'en fais pas, je sais que tôt ou tard les éclaircis apparaîtront. Le mauvais temps ne peut perdurer éternellement. Je commence à comprendre que ces nuages ne sont pas moi, que ma vrai nature est ce beau ciel bleu et infini qui est derrière.

    Alors, petit à petit, je lâche tout. Mon corps se détend totalement.

    Je pressens que je suis bien plus que cela. Que mon corps et mon mental ne sont que des véhicules, qui vieillissent et dépérissent emportés par le flot irrésistible du temps, mais que mon âme est infinie, au delà du temps et de l'espace, au delà de mes sensations et de mes perceptions.

    J'ouvre mon âme comme une fleur de pure lumière, je me dissous dans le Tout.

    Et je goutte à ce délicieux nectar : l’Inconditionnelle Extase.


    68 vues